Articles

Création de l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo

Pour que l’industrie du Jeu Vidéo soit perçue à la mesure de ce qu’elle représente en France,

l’Académie a pour ambition de mettre en valeur cette culture populaire, ainsi que celles et ceux qui la font.

Le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV) annonce la création de l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo. L’Académie rassemble les professionnels du jeu vidéo en France afin de leur permettre d’aborder les grands enjeux de la filière, tout en mettant en valeur leurs créations et leur savoir-faire.

Elle se donne aussi pour objectif de permettre une meilleure compréhension des métiers, de ce qu’est le jeu vidéo et de la façon dont les œuvres sont créées. Elle contribue enfin à démontrer l’impact de la dimension industrielle du secteur en matière de création d’emplois et de valeur en France.

Initiée et incubée au sein du SNJV, l’Académie est composée de 5 collèges métiers plus un collège des membres honoraires. Son pilotage est assuré par un comité exécutif constitué des représentants titulaires des collèges, des représentants des associations professionnelles régionales et de deux représentants du SNJV.

Les collèges métiers :

–        Collège Technologie (programmation, direction technique, réseaux, IT …)

–        Collège Image et son (Art 2D/3D Concept, graphismes, animation, création vidéo …)

–        Collège Design (game design, level design, écriture de scenario et de dialogues …)

–        Collège Management (direction de production, game direction, gestion de projets …)

–        Collège Edition et support (marketing, user acquisition, brand managing …)

Tout au long de l’année, les académiciens et académiciennes se réuniront pour contribuer à mettre en lumière les créations et les talents en France.

A ce jour, cinq cents académiciennes et académiciens ont déjà adhéré à l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo. L’adhésion est volontaire, déclarative et gratuite sur le site www.academiejeuvideo.org

Temps fort de la vie de l’Académie, une cérémonie prestigieuse permettra chaque année aux créations et aux talents d’être distingués par leurs pairs, et de faire ainsi rayonner la créativité et les innovations du jeu vidéo au-delà de l’écosystème habituel du secteur.

Sélectionnés par les académiciens, une vingtaine de prix récompenseront les meilleures créations, dont 3 prix étrangers. Les vainqueurs recevront un Pégase du Jeu Vidéo, magnifique trophée symbole de renommée, d’inspiration poétique et d’innovation.

La 1ère cérémonie se tiendra au cours du premier semestre 2020.

« Les joueurs ignorent souvent que certaines des meilleures productions sont créées en France et que les studios de production sont parmi les plus reconnus dans le monde. L’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo met en valeur ces talents et ces créations et donnera à comprendre nos métiers et la façon dont les œuvres sont créées » souligne Davy Chadwick, Vice-président du SNJV en charge de l’Académie.

Et Lévan Sardjevéladzé, Président du SNJV de conclure « Le Jeu Vidéo est aujourd’hui la première industrie culturelle. Au-delà des chiffres, de la valeur et des emplois créés, ce qui se joue ici c’est une partie de l’imaginaire, de la culture, des modes d’expression artistique de la France de demain. »

Pour plus d’informations, RDV sur www.academiejeuvideo.org

Compte Twitter : @AcademieJV

Le SNJV publie la 2ème édition du livre blanc : éléments clés du jeu vidéo en France en 2012

Faisant suite à la première édition publiée en Novembre 2011, ce document fait la synthèse des éléments sociologiques, des pratiques, de l’industrie et des tendances en matière de jeu vidéo.

TELECHARGEZ LE LIVRE BLANC

Avec plus d’un milliard de joueurs dans le monde et une pratique plébiscitée par plus de 55% des français, le jeu vidéo, premier bien culturel, connaît actuellement une période de transition économique.

Les impacts sur les entreprises et sur le marché sont extraordinaires. La vitalité de la création d’entreprises en témoigne car 32% des sociétés françaises ont moins de deux ans d’existence. Et même si la période est incertaine car riche d’opportunités, l’avenir promet encore de nombreuses innovations, l’apparition de nouveaux comportements de consommation encore plus sociaux et familiaux et un profond élargissement du public des joueurs.

Ainsi plus de 50% des entreprises devraient utiliser la gamification d’ici à 2015.

Le document décrit ainsi, études à l’appui les pratiques, la sociologie des joueurs, mais aussi quelques tendances des prochaines années.

«Dans un contexte de fortes mutations du secteur au niveau mondial, la 2e édition des éléments clés du secteur du jeu vidéo en France apporte un éclairage concret et synthétique sur les enjeux de notre industrie et démontre à quel point le secteur dispose d’un potentiel extraordinaire en termes d’emplois, de création de valeur et de compétitivité pour notre pays. » conclut Nicolas Gaume, président du SNJV.

Le SNJV dévoile le premier document de référence sur l’emploi, les métiers et les rémunérations dans le secteur du Jeu Vidéo en France

Le SNJV, en partenariat avec OPCALIA et avec le soutien de Capital Games présente ce jour à l’école Isart Digital le premier référentiel des métiers ainsi qu’une étude sur l’emploi et les rémunérations dans le secteur du jeu vidéo en France

En septembre 2011, le Syndicat National du Jeu Vidéo et Opcalia se sont associés pour lancer une étude nationale sur l’emploi, les métiers et les salaires s’appuyant sur les premiers travaux réalisés par l’association Capital Games en région Ile de France.
Aujourd’hui, le SNJV et Opcalia publient le premier document de référence sur les métiers du jeu vidéo en France et dévoilent les résultats de l’enquête sur l’emploi et les rémunérations dans ce secteur.

Le secteur du Jeu Vidéo est marqué par une forte croissance, une grande vitalité entrepreneuriale et une évolution constante des métiers du fait d’une concurrence internationale.
Il compte en France plus de 250 entreprises de production qui emploient 5000 collaborateurs et mobilisent plus de 10 000 emplois indirects.  Afin de valoriser les métiers de la filière et disposer d’une plus grande lisibilité de sa richesse, les entreprises du secteur réunies au sein du Syndicat National du Jeu Vidéo ont souhaité s’engager dans une démarche de structuration.

Le SNJV et Opcalia ont élaboré, grâce aux professionnels du secteur, réunis dans le cadre de groupes de travail, un référentiel de 28 métiers spécifiques, répartis en 5 familles. La forte implication des entreprises et de leurs salariés a également permis de publier pour la première fois une étude complète sur l’emploi et les rémunérations.

Créer un jeu vidéo est le fruit d’un travail d’équipes de professionnels qui disposent de compétences très diverses (techniques, artistiques, gestion de projet, management d’équipe, marketing, etc.…) mais complémentaires. Pour la première fois, un document de référence permet de décrire précisément les fonctions occupées, les compétences requises ou encore les évolutions de carrières par métiers mais aussi de les situer les uns par rapport aux autres dans la chaine de production. Dans notre industrie de la création où les compétences sont au cœur de nos entreprises, cette démarche de lisibilité et de promotion de nos métiers est importante, souligne Nicolas Gaume, Président du SNJV.

Pour accéder au référentiel des métiers du jeu vidéo (version synthétique et complète), RDV ici : http://www.snjv.org/fr/offres-emplois/metiers-remunerations.html

Pour accéder à l’étude sur l’emploi et les rémunérations, RDV ici : http://www.snjv.org/fr/offres-emplois/emploi-dans-secteur.html?visualiser=contenu&rand=772727467

A propos du SNJV – Syndicat National du Jeu Vidéo – www.snjv.org
Créé en 2008, dans la continuité de l’Association des Producteurs d’Œuvres Multimédia (APOM), le SYNDICAT NATIONAL DU JEU VIDEO (SNJV) rassemble aujourd’hui les entreprises et les professionnels de la production et de l’édition de jeux vidéo et de programmes multimédias ludiques, ainsi que les organisations œuvrant au développement de la filière jeu vidéo en France; fort de plus de 160 entreprises adhérentes, le SNJV œuvre pour la promotion et le développement de l’industrie du jeu vidéo en France. Le SNJV est l’un des membres fondateurs de l’EGDF (European Games Developer Fédération).
Président : Nicolas Gaume (Également Président Directeur Général de la société Mimesis Republic)
Délégué Général : Julien Villedieu

Syndicat National du Jeu Vidéo : Nicolas Gaume réélu président

Suite à l’assemblée générale du mois dernier, le SNJV a réuni hier son nouveau Conseil d’administration et procédé à l’élection de son Président. Nicolas Gaume a été réélu pour un mandat de 2 ans. Avec bientôt 200 entreprises adhérentes, le syndicat  représente de façon exhaustive la diversité des marchés et des structures de l’industrie du jeu vidéo en France. Fort de cette position, il entend porter efficacement les défis de compétitivité de la production française et du développement des ventes sur les marchés internationaux.

Nicolas Gaume, Président de la société Mimesis Republic, réélu Président du SNJV

L’assemblée générale annuelle qui s’est tenue le mois dernier a été l’occasion de constater la vitalité et les défis des entreprises françaises du jeu vidéo.

Mais la période actuelle que traverse notre industrie oblige à la vigilance et à conduire des actions structurantes pour les sociétés confrontées à de profondes mutations de marchés et de la production.

« Je remercie nos adhérents et le nouveau Conseil d’administration qui m’ont renouvelé leur confiance en me confiant la présidence du SNJV. Avec l’ensemble des administrateurs j’ai à cœur de mener à bien les chantiers actuels et futurs pour notre secteur afin que l’on continue de produire des jeux vidéo en France et que nos entreprises puissent relever les prochains défis qui s’annoncent », Souligne Nicolas Gaume.

Le Snjv représente de façon exhaustive l’industrie française du jeu vidéo

Dans un contexte de fortes mutations que connaît l’industrie du jeu vidéo depuis 5 ans, le Syndicat National du Jeu Vidéo représente des entreprises de toutes catégories et toutes tailles (studios de production, éditeurs, distributeurs, éditeurs de middleware, prestataires de services), il entend porter efficacement les défis de compétitivité de la production française et du développement des ventes sur les marchés internationaux.

La nouvelle composition du Conseil d’administration du Snjv

Président : Nicolas Gaume – Mimesis Republic

Trésorier : Roman Vincent – Kylotonn

Vice-Président : Cédric Lagarrigue – Focus Home Interactive

Vice-Président : Thierry Platon – Bip Media

Délégué Général : Julien Villedieu

Administrateurs :

Cédric Bache – Neko Entertainment

Nicolas Bensignor – Playsoft

Denis Bourdain – Load Inc

Xavier de Baillenx – Mediastay

Pierre Carde – Connection Events

Guillaume de Fondaumière – Quantic Dream

Vincent Dondaine – Bulkypix

Pierre Forest – Metaboli

Cyril Morance – Ankama

Patrick Pligersdorffer – Capital games

Fabrice Carré – Bordeaux Games

Didier Quentin – Game In

Laurent Auneau – Atlangames

Olivier Masclef – Imaginove

A propos du Syndicat National du Jeu Vidéo 

Créé en 2008, dans la continuité de l’Association des Producteurs d’œuvres Multimédia (APOM), le SYNDICAT NATIONAL DU JEU VIDEO (SNJV), organisation professionnelle, rassemble les entreprises de production de jeux vidéo. Avec plus de 190 adhérents, le SNJV intervient dans tous les domaines permettant de préserver ou développer la compétitivité des entreprises de production de jeu vidéo implantées en France:

  • Politiques publiques permettant de garantir la compétitivité internationale des entreprises de création de jeux vidéo ;
  • Dispositifs réglementaires et législatifs adaptés au développement durable de la filière;
  • Formation professionnelle;
  • Promotion de l’industrie française du jeu vidéo en France et à l’international;

Le SNJV intervient également dans l’intérêt de ses membres à chaque fois que l’actualité le nécessite. Retrouvez sur ce site nos interventions, prises de positions et propositions: http://www.snjv.org

Président : Nicolas Gaume (Également Président Directeur Général de la société Mimesis Republic)
Délégué Général : Julien Villedieu

L’AFDEL, le SNJV et Syntec Numérique saluent l’annonce par le Président de la République du maintien des dispositifs en faveur des PME et en particulier du rétablissement du statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) dans sa version antérieure à 2011




La réforme du statut JEI décidée dans le cadre du « rabot » puis assouplie l’année dernière, avait porté un coup aux investissements en R&D et fragilisé ainsi les secteurs porteurs de croissance comme le logiciel, le jeu vidéo, ou les BioTech et handicapé la compétitivité de près de 2 000 entreprises innovantes, dans un contexte difficile, notamment de pénurie de crédits.

Les organisations professionnelles n’ont eu de cesse de défendre depuis 2010 au Parlement, et dans leurs propositions remises aux candidats à l’élection présidentielle, le maintien de ce statut précieux pour les jeunes entreprises qui en ont le plus besoin et dont le développement participe au redressement productif français et à la modernisation des autres secteurs économiques.

Avec l’élargissement à l’innovation de certaines dépenses du Crédit Impôt Recherche (CIR) permettant de soutenir les TPE-PME françaises innovante dans leurs efforts de R&D, et l’annonce qui reste a préciser sur le maintien des dispositifs de mobilisation de l’épargne, les organisations prennent acte du respect de l’engagement du Président de la République avec le soutien du Gouvernement, par la voix de Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, pour soutenir l’innovation et le développement de l’industrie du numérique.

Satisfaites de ces arbitrages, elles engagent les parlementaires à confirmer, lors de la discussion du projet de Loi de Finances pour 2013, ces avancées qui soutiennent le développement technologique des entreprises françaises.

AFDEL – Association Française Des Editeurs de Logiciels – www.afdel.fr

Créée en octobre 2005, l’Association Française des Éditeurs de Logiciels, AFDEL, a pour vocation de rassembler les éditeurs autour d’un esprit de communauté et d’être le porte-parole de l’industrie du logiciel en France. L’AFDEL compte aujourd’hui plus de 280 membres (CA global : 3,5 Mds€) dans toute la France : grands groupes de dimension internationale dont les premiers français (50 % du Top 100 France en CA), PME et Start up. L’AFDEL est membre de la FIEEC et de la CICF et participe à la gestion de la convention collective Syntec-CICF et de l’offre de formation de branche.

SNJV – Syndicat National du Jeu Vidéo – www.snjv.org

Créé en 2008, dans la continuité de l’Association des Producteurs d’OEuvresMultimédia (APOM), le SYNDICAT NATIONAL DU JEU VIDEO (SNJV) rassemble aujourd’hui les entreprises et les professionnels de la production et de l’édition de jeux vidéo et de programmes multimédias ludiques, ainsi que les organisations oeuvrant au développement de la filière jeu vidéo en France; fort de plusde 160 entreprises adhérentes, le SNJV oeuvre pour la promotion et le développement de l’industrie du jeu vidéo en France. Le SNJV est l’un desmembres fondateurs de l’EGDF (European Games Developer Federation).

Syntec Numérique – www.syntec-numerique.fr

Syntec Numérique est la Chambre Professionnelle des Sociétés de Conseil et de Services Informatiques, des Editeurs de Logiciels et des sociétés de Conseil en Technologies. Syntec Numérique représente près de 1200 groupes et sociétés membres, soit 80% du chiffre d’affaires de la profession.

Présidé depuis juin 2010 par Guy Mamou-Mani, Syntec Numérique contribue au développement des Technologies de l’Information et de la Communication et de leurs usages, assure la promotion des entreprises des Logiciels & Services et la défense des intérêts collectifs professionnels.