VoyagesPirates présente 6 îles idéales pour fuir l’hiver

Beaucoup aspirent au calme et à la tranquillité en vacances. C’est souvent impensable dans les capitales touristiques du monde entier, mais il existe pourtant des paradis idylliques dans lesquels les touristes se perdent rarement. VoyagesPirates a retrouvé six de ces joyaux exotiques dotés d’une faune et d’une flore immaculées. Ici, les voyageurs peuvent explorer des mondes étrangers, se détendre loin de la foule, laisser leur esprit vagabonder et oublier les soucis de la vie quotidienne.

Les Saintes – Guadeloupe

En plein cœur de la mer des Caraïbes, un chapelet d’îles volcaniques se dresse au large des côtes méridionales de la Guadeloupe. Sur les 9 îlots qui composent l’archipel des Saintes, seuls deux sont habités : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas. Prisonnier du temps, cet archipel confidentiel aux paysages sauvages porte en lui le souvenir d’une époque où marins et pirates peuplaient ses côtes.

Petit sanctuaire entouré d’eaux turquoises et ceint de sable blanc, l’archipel des Saintes dissimule de superbes plages dans les anses que forment ses côtes pittoresques. Parmi elles, la plage de Pompierre, celle de Pain de sucre, ou la baie de Marigot, qui fait partie du club très sélectif des Plus Belles Baies du Monde.

A voir absolument, le fort Napoléon, pour ses iguanes, son jardin botanique et le point de vue incroyable qu’il offre sur l’archipel, les bourgs composés de cases en bois et de maisons colorées, les canots traditionnels des pêcheurs du bourg de Terre-de-Haut, les Saintoises, et bien sûr la plage du Pain de Sucre pour ses eaux turquoise.

Comment s’y rendre : Par ferry depuis Pointe à Pitre, Trois Rivières, Saint-François ou Saint-Anne.


Vieques – Porto Rico

Vieques est la plus grande des îles Vierges espagnoles et se trouve à une dizaine de kilomètres seulement de l’île principale de Porto Rico. Le point culminant est le sommet Bio Bay. Jusqu’en 2003, il s’agissait essentiellement d’une zone militaire et, par conséquent, peu développée sur le plan touristique.

Il n’y a donc pratiquement aucun hôtel et l’île est principalement composée de petites et confortables maisons privées, appelées casas. Plus d’une douzaine de criques enserrent l’île, et leurs eaux cristallines sont parmi les plus belles des Caraïbes. Chaque nuit, un spectacle de lumières unique a lieu, lorsque de minuscules créatures, appelées dinoflagellés, font briller l’eau du lagon. Ce phénomène y est plus intense et plus fréquent que partout ailleurs dans le monde.

Comment s’y rendre : En ferry depuis Fajardo ou en avion depuis Ceiba ou San Juan.


Pulau Weh – Indonésie

Bien que la plupart des habitants habitent et visitent l’île, ce petit paradis endormi au large de la côte nord de Sumatra est désormais accessible aux touristes. En moins de 45 minutes, un bateau à moteur relie Banda Aceh à Pulau Weh. On y trouve deux belles plages et un monde marin impressionnant, y compris un volcan sous-marin à découvrir.

Les plongeurs et les plongeuses en auront pour leur argent. Les amoureux des animaux quant à eux peuvent également admirer les orangs-outans à l’état sauvage sur l’île.

Comment s’y rendre : En ferry de Banda Aceh ou en avion de Medan. Les deux endroits sont facilement accessibles depuis Kuala Lumpur et Singapour.


Holbox – Mexique

Holbox vaut certainement de faire un détour depuis la Riviera Maya. L’île est entièrement faite de sable, mais les magnifiques plages ne sont pas le seul atout : la possibilité d’observer les requins-baleines au large des côtes est une expérience de voyage spectaculaire. Chaque année, de mai à septembre, ils se nourrissent du plancton de la région et les vacanciers en apnée peuvent les regarder.

Sur l’île, l’ambiance est à la détente. Au lieu des voitures, ce sont des voiturettes de golf qu’on conduit, et vous pouvez également louer. Le soir, de nombreux stands de nourriture de rue sont installés dans le centre du village et vous invitent à vous régaler. Les logements sont disponibles dans toutes les gammes de prix.

Comment s’y rendre : Il y a plusieurs ferries par jour au départ de Chiquilá, qui se trouve à deux heures de voiture de Cancun.


Caye Caulker – Belize

« Go Slow » est la devise de cette île des Caraïbes décontractée au large des côtes du Belize. Cette philosophie est vécue ici avec conviction : le vélo est le moyen de transport le plus utilisé et beaucoup de gens choisissent simplement de marcher. Parce que vous pouvez atteindre chaque point de la petite île de corail en quelques minutes seulement. Pendant la journée, les visites de la réserve marine sont populaires car il s’agit de l’un des plus grands récifs coralliens de la planète. Là, vous pourrez nager entre autres avec des lamantins et des requins nourrices. Dans la soirée, les voyageurs et les habitants se retrouvent pour le coucher de soleil au bar du Split, l’endroit où, deux ans auparavant, l’île a été divisée par un ouragan.

Comment s’y rendre : En ferry ou en avion depuis Belize City.


Ilha Grande – Brésil

Des plages oniriques très proches de Rio de Janeiro, mais dépourvues de foule ? Il y en a beaucoup sur Ilha Grande. L’île brésilienne a derrière elle une histoire riche et éclatante : elle fut un repaire de pirates, puis accueillit un hôpital de quarantaine et des camps de prisonniers politiques – et ce pendant près de 500 ans.  Aujourd’hui, les voyageurs viennent ici pour passer une journée ou une nuit dans l’une des pousadas. Il n’y a pas de voiture et les plages sont si éloignées les unes des autres qu’on ne peut les rejoindre qu’après de longues randonnées, ou par bateau. La plus célèbre d’entre-elles est la plage de Lopes Mendes. Alors que l’on rencontre très souvent des colibris, des perroquets et des singes, on ne voit pas les caïmans locaux.

Comment s’y rendre : En ferry depuis Conceição de Jacareí; Certains opérateurs offrent le service de ferry en combinaison avec le trajet en bus – deux heures depuis Rio de Janeiro – ainsi que le transfert de l’aéroport.