La bande-son dématérialisée de ‘Last Day Of June’ arrive demain

Steven Wilson annonce que la bande-son du très apprécié jeu vidéo développé par Ovosonico sera disponible numériquement demain le 1er décembre

Last Day of June, le jeu acclamé par la critique de 505 Games et Ovosonico (déjà disponible en téléchargement sur Steam et sur le  PlayStation store) va avoir un nouvel album en version dématérialisée qui sera disponible demain, vendredi 1er décembre.

505 Games et Ovosonico sont fiers d’annoncer aujourd’hui que la bande-son de Last Day of June, le jeu acclamé par la critique et déjà disponible en téléchargement sur Steam et sur le PlayStation Store, sera disponible dans un album en version dématérialisée dès demain, vendredi 1er décembre.

Last Day of June est le fruit d’une collaboration de plusieurs créateurs de renom – dont le célèbre réalisateur Massimo Guarini (Murasaki BabyShadow of the Damned, Naruto: Rise of a Ninja), le musicien primé et producteur de disques, Steven Wilson, et Jess Cope (animateur du  film « Frankenweenie » de Tim Burton et directeur du clip « Here Comes Revenge » de Metallica). L’œuvre qui résulte de cette collaboration de talents, Last Day of June, est une véritable innovation artistique et l’une des expériences de jeu les plus émouvantes de l’année.

« Je conçois des jeux vidéo mais je m’inspire normalement des évènements de ma vie personnelle ainsi que d’autres médias. C’est probablement la raison pour laquelle Last Day of June semble aller au-delà de la limite des jeux vidéo et la musique de Steven y a sans aucun doute joué un grand rôle” a déclaré Massimo Guarini, PDG et Directeur Créatif d’Ovosonico.

« Je voulais créer une expérience interactive unique tout en délivrant un message puissant, et la sensibilité de Steven envers la mélancolie et la mélodie a résonné si fort en moi que nous avons fini par créer quelque chose d’unique ensemble, sans même en être vraiment conscients.

Cela faisait longtemps que je rêver de composer la musique d’un film et, d’une certaine manière, j’ai l’impression d’avoir réalisé ce rêve” a déclaré Steven Wilson. “Après avoir séquencé les morceaux que Massimo a sélectionné, j’ai été surpris de voir à quel point la bande-son était cohérente. Comme si la musique avait été écrite spécifiquement pour ce projet. Je n’avais jamais pensé que les jeux vidéo pouvaient être un ‘art’ auparavant– ayant moi-même vu et essayé Last Day of June, je suis pleinement convaincu aujourd’hui qu’ils peuvent l’être”.

La version PlayStation®4 est actuellement disponible sur le PlayStation store avec 50% de réduction (9,99€ au lieu de 19,99€) jusqu’au 1er décembre !

L’album dématérialisé sera disponible à partir de demain, 1er décembre, et inclura toutes les musiques présentes dans le jeu vidéo :

  1. Some Things Cannot Be Changed
  2. That Day by The Pier
  3. There Must Be A Way
  4. The Last Day Of June
  5. Suspended In Me
  6. Driving Home
  7. I’m Still Here…
  8. The Boy Who Lost His Friends
  9. The Crib
  10. Time For A New Start
  11. Suspended In You
  12. Under The Shadow Of My Father
  13. Accept
  14. Deceive
  15. Together, Forever Again

Plus d’informations ici : http://stevenwilsonhq.com/sw/last-day-june-soundtrack-released-1st-december/

Après le succès de son dernier album, “To The Bone”, qui est sorti le 18 août et a obtenu la 3eme place au chart du Royaume-Uni, la 2eme place en Allemagne et la 10ème place en Europe, Steven Wilson va se lancer dans une tournée mondiale annoncée en janvier. Plus d’informations disponibles ici : http://stevenwilsonhq.com/sw/tour-dates/

Pour plus d’informations sur Last Day of June, veuillez visiter le site www.lastdayofjunegame.com.

Des vacances qui donnent le frisson pour un Halloween dépaysant : les 7 destinations les plus effrayantes d’Europe

Les adeptes d’expériences insolites et inoubliables auront l’embarras du choix cet automne parmi des lieux uniques qui glaceront leur sang d’explorateurs. VoyagesPirates livre aujourd’hui ses 7 destinations favorites pour se faire peur au grand air.

La colline des croix à Šiauliai en Lituanie

A 200 km au nord-ouest de Vilnius, la capitale de la Lituanie, se trouve la ville de Šiauliai où l’on peut visiter la colline des croix. Avec plus de 100 000 croix de toutes les formes et de toutes les tailles, la colline offre un paysage unique et saisissant. Si le lieu ressemble à un gigantesque cimetière, il n’en est pourtant rien. Aucun être humain n’est enterré ici, et les origines de cet endroit restent un mystère encore de nos jours. Il continue pourtant à attirer les pèlerins, qui viennent planter sur les flancs de la colline une croix symbolique. Aux voyageurs donc de s’envoler pour la Lituanie pour, peut-être, enfin percer le secret de ce lieu unique !

Les bons plans voyages Pirates pour la Lituanie sont disponibles ici.

La forêt d’Hoia-Baciu, en Roumanie

Une visite nocturne de la forêt d’Hola-Baclu est l’assurance de longues heures de chaire de poule et de sursaut au moindre craquement de branche. Surnommée « le triangle des Bermudes de l’Europe », la forêt est entourée d’un épais mystère et de nombreuses rumeurs de disparitions inexpliquées. Située dans une région qui reste associée au Comte Dracula, les explorateurs téméraires pourront venir se mesurer à sa légende le temps d’une balade sylvestre.

Les bons plans VoyagesPirates pour la Roumanie sont disponibles ici.

Le Château d’Edimbourg en Ecosse

Fiché au sommet du Castle Rock, le château d’Edimbourg est enveloppé d’une inquiétante aura. Le château est le lieu le plus hanté du monde, avec toute une galerie d’âmes torturées n’ayant pas encore trouvé leur chemin vers l’au-delà, à l’exemple du Batteur sans Tête, qui continue à vaguer le long de ses couloirs. Les voyageurs les plus courageux peuvent visiter les catacombes qui s’étendent sous le château et la vieille ville d’Edimbourg pour saisir l’ampleur des terrifiantes histoires qui se murmurent dans l’ombre des ruelles.

Les bons plans VoyagesPirates pour l’Ecosse sont disponibles ici.

La ville fantôme de Prypjat en Ukraine

Fondée en 1970 lors de l’édification de la centrale de Tchernobyl, la ville de Prypjat a été abandonnée par ses habitants suite au tristement célèbre accident nucléaire du 26 avril 1986. Elle offre maintenant le spectacle désolé d’un paysage tiré d’un roman de science-fiction post-apocalyptique. La végétation reprend ses droits sur la ville et ses bâtiments qui tombent en ruines. Prypjat se dresse toujours pour rappeler à ses quelques visiteurs que se sont les humains eux-mêmes qui sont responsables de leurs plus grandes peurs.

Les catacombes de Palerme, Italie

La ville de Palerme, en Sicile, abrite un lieu qui marque ses visiteurs à jamais : les catacombes des capucins. Les dépouilles qu’elles abritent depuis des siècles ont été pour certaines l’objet d’une momification soigneuse qui leur confère encore aujourd’hui un aspect troublant, à l’exemple de la célèbre petite Rosalie, qu’on croirait capable de se réveiller à chaque instant bien qu’elle soit décédée en 1920.

Les bons plans VoyagesPirates pour l’Italie sont disponibles ici.

Le château Miranda, Belgique

Le paradis des chasseurs de fantômes se trouve en Belgique, avec le sinistre château Miranda, aussi appelé château Choisy. Faute de moyens pour l’entretenir, ses anciens propriétaires l’abandonnèrent en 1991. Cet ancien orphelinat maintenant en ruine représente le cadre idéal pour des photos qui glaceront le sang de vos amis et followers.

Les bons plans VoyagesPirates pour la Belgique sont disponibles ici.

L’ossuaire de Sedlec en République Tchèque

Situé à une heure de Prague, la chapelle gothique de Sedlec est la destination parfaite pour une excursion fantomatique. L’intérieur de la chapelle est intégralement recouvert d’ossements humains : au total, la chapelle contient les restes de plus de 40 000 dépouilles humaines. L’élément principal de ce terrifiant décor est un chandelier de trois mètres de hauteur, intégralement constitué d’os, et dont chaque chandelle est fichée sur un crâne humain.

Les bons plans VoyagesPirates pour la République Tchèque sont disponibles ici.

L’été en toute légèreté de LOUISE avec une collection de sacs uniques

Pour passer un été parfait, la boutique de maroquinerie Louise propose aux parisiennes une collection unique de sacs et d’accessoires en cuir tout en légèreté et en couleurs acidulées.

 

Cet été, Louise met l’accent sur les couleurs acidulées, la légèreté de l’agneau plongé et les sacs en cuirs doux à porter sur les épaules dénudées. Cabas de plage revisité, petite pochette discrète pour une escapade de dernière minute ou grand sac fourre-tout pour une après-midi de visites, Louise présente des modèles tout en féminité, parfaits pour l’été.

Installée depuis 2013 au coeur de l’Ile Saint Louis, Louise se présente comme une alternative aux grands réseaux de distribution de sacs en cuir. La boutique propose en effet exclusivement des produits uniques, de haute qualité et réalisés par des artisans du monde entier.

Than, la créatrice de Louise, aime le savoir-faire associé aux accessoires. C’est cet amour qui l’a poussée à associer deux règles d’or à sa boutique :

  • Chaque cliente est unique et a besoin d’un sac bien défini pensé pour elle. Louise met donc un point d’honneur à comprendre son rythme et son quotidien pour pouvoir la diriger vers le sac parfait… pour elle.
  • Les sacs et accessoires en cuir proposés chez Louise sont uniques, parfois rares et répondent toujours à de hauts standards de qualité.

Adresse 56 rue Saint Louis en l’Ile, 75004 Paris

Les touristes français vus par leurs voisins… et par eux-mêmes

Aimés ou détestés, quelle place occupent les touristes français dans le cœur de leurs voisins européens ? Comment Français, Espagnols, Italiens, Britanniques et Allemands perçoivent-ils leurs compatriotes en voyage ? VoyagesPirates révèle les résultats de son étude européenne sur les clichés et les amitiés transfrontalières entre touristes !

VoyagesPirates, expert des bons plans tourisme et voyages sur Internet, dévoile son étude européenne réalisée auprès de 8 900 participants sur les touristes européens et les clichés qu’ils emportent avec eux dans leurs valises.

 –

Des Français détestés et arrogants ?

Les Français sont ceux qui ont la plus mauvaise opinion d’eux-mêmes parmi tous les pays européens sondés. Ils sont 35% à se considérer comme « plutôt détestés » par les populations des pays qu’ils visitent. En comparaison les Autrichiens ne sont que 2% à se considérer ainsi à l’étranger.

Les Français sont toutefois généralement heureux de rencontrer des compatriotes durant leurs voyages, avec 45% se disant enchantés de rencontrer d’autres Français avec qui partager leur expérience à l’étranger. Un enthousiasme seulement dépassé par les Espagnols qui sont 72% à se réjouir à l’idée de croiser des concitoyens hors de leurs frontières. Les Allemands en revanche se passeraient bien de leurs compatriotes en vacances avec 25% d’entre eux qui se disent contrariés à cette idée et 54% qui resteraient tout à fait indifférents.

Lorsque l’on demande aux différentes nationalités de citer leurs principaux défauts, les clichés sont intégrés et repris par ceux qui en sont d’habitude la cible. Ainsi les Français se voient arrogants et grincheux, les Britanniques comme un peu trop portés sur la boisson, les Suisses se disent radins et les Italiens et les Espagnols se trouvent trop bruyants.

 

Toutefois, lorsqu’on en vient aux principales qualités, les réponses sont quasi unanimes : l’humour et le sens de la fête sont des traits largement partagés… sauf pour les Allemands et les Suisses qui mettent en avant respectivement leurs manières à table et leur amabilité.

 

La langue en partage

Les amitiés entre peuples se construisent sans grande surprise autour d’une langue partagée : Les Français plébiscitent les Canadiens et les Belges, les Britanniques réalisent un quinté anglophones (Américains, Australiens, Canadiens, Irlandais et Britanniques), quant aux Espagnols, aux Autrichiens et aux Suisses… ils se placent eux-mêmes en tête de la liste ! Les malheureux Français ne figurent eux dans aucun top 10 européen des touristes les plus appréciés, pas même le leur.

 

Enfin quand il s’agit de voyager, les Allemands et les Britanniques préfèrent dans une écrasante majorité quitter leur pays (96%) alors que les Espagnols sont 33% à aimer passer des vacances chez eux. Les Français sont 17% à préférer la France à l’étranger.

VoyagesPirates : 5 destinations européennes pour vivre le 1er mai autrement

Cette année le 1er mai tombe un lundi : configuration idéale pour passer un long week-end de trois jours, ou organiser une belle escapade de printemps et pourquoi pas se familiariser avec les traditions d’autres pays. Si en France la journée est consacrée à l’expression des groupes syndicaux et aux bouquets de muguet, à l’étranger elle donne lieu à des célébrations diverses et variées dont certaines valent vraiment le détour. VoyagesPirates, l’expert en bons plans tourisme et voyages sur internet, propose 5 destinations parfaites pour ceux qui recherchent une expérience unique cette année pour le 1er mai

ANGLETERRE – La fête du printemps à Hastings

Le Festival « Jack in the green » donne lieu à des célébrations de quatre jours dans la jolie ville côtière de Hastings située à 85km au sud de Londres. La ville est habillée de vert du 28 avril au 1er mai pour accueillir un curieux défilé mettant à l’honneur les fleurs, les feuilles et autres éléments végétaux. A l’origine, cette fête provient d’un rite celtique païen visant à célébrer l’arrivée des beaux jours. A cette occasion, les habitants de Hastings s’affublent de feuilles d’arbres et de couronnes de fleurs et se peignent le visage en vert. La fête se termine avec le massacre de la représentation végétale de Jack qui initie l’arrivée de l’esprit de l’été pour l’année.

ITALIE – Grand festival de musique gratuit à Rome

Le premier jour de mai est célébré chaque année en Italie pour commémorer les mouvements syndicaux. A cette occasion, la ville de Rome accueille depuis 1990 un concert gratuit organisé par les syndicats italiens. Ce dernier attire chaque année des milliers de jeunes amateurs de musique venus du monde entier. L’événement qui dure jusque tard dans la nuit a vu se produire sur scène de grands noms tels que Oasis, Lou Reed et Paolo Nutini, aux côtés d’une liste presque infinie de musiciens classiques et populaires italiens. Il est recommandé d’arriver à l’Archbasilica de Saint-Jean-de-Latran le plus tôt possible pour éviter les foules et pour se trouver une place de choix.

FINLANDE – La fête de Vappu

La fête de Vappu, est l’un des événements les plus attendus de l’année en Finlande. Cette célébration qui remonte au XIXè siècle débute le 30 avril avec un grand carnaval qui donne lieu à une phénoménale explosion de liesse généralisée. Dans plusieurs villes finlandaises, les rues sont prises d’assaut par une foule prête à danser, rire et boire jusqu’à plus soif. Les festivités sont menées par les étudiants de chaque ville, facilement reconnaissables à leurs couvre-chefs blancs. A Helsinki, ce sont eux qui se battent en soirée pour déposer leurs casquettes sur la statue de Havis Amanda. Cette explosion de joie collective est arrosée de «Sima» un alcool fait maison à ne pas rater! Le lendemain, les habitants se réunissent dans les parcs magnifiquement décorés pour l’occasion et se livrent à des festins pantagruéliques en écoutant de la musique classique.

ESPAGNE et PORTUGAL – Célébrations du folklore pendant Los Mayos

Pratiquement toutes les régions de la péninsule ibérique célèbrent l’arrivée du printemps au cours de festivités appelées « Los Mayos ». Le principal fil conducteur entre toutes les variantes régionales est l’édification sur la place centrale des villes et villages d’un « mayo », le tronc d’un grand arbre habillé de rubans autour duquel les jeunes gens dansent et font la fête. Les jeunes hommes rivalisent d’adresse pour grimper à son sommet sous les encouragements enflammés des jeunes filles qui entonnent des chants traditionnels en faisant la ronde autour de l’arbre.

 –

ALLEMAGNE – La grande « Rave » de Berlin

Ville des cultures alternatives par excellence, Berlin met ses habits de fête tous les ans à l’occasion du 1er mai, et ce particulièrement dans le quartier de Kreuzberg. Tous les bars sortent leurs enceintes à l’extérieur et de nombreuses échoppes improvisées vendent des cocktails dans la rue. Il n’en faut pas plus aux habitant de la ville « pauvre mais sexy » pour exulter de joie en profitant des premiers rayons de soleil. Il est fréquent de voir les troupes de raveurs qui dansent dans la rue se faire encourager par des grand-mères berlinoises du haut de leur balcon. Chaque 1er mai, un vent de liberté souffle fort sur cette ville longtemps opprimée par le totalitarisme et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa réputation de « capitale européenne de la fête » n’est pas usurpée !